Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut mais c'est le mien... Alors je veux sûrement prouver, à travers mon blog, que je peux exister en tant que Moi...Si ça ne vous plait  pas, passez votre chemin...Le monde est vaste et vous trouverez ailleurs votre bonheur comme, moi, j'ai trouvé ici le mien.

dimanche 24 février 2013

Moi, Moi Moi...


Je voulais juste vous dire aujourd'hui que je suis très touchée de la confiance que vous nous avez accordée, que vous nous accordez et que vous nous accorderez longtemps j'espère!

Au départ, c'était pas gagné parce que personne ne croyait en nous, à part moi!
Mais moi, je n'avais pas mon mot à dire: quand on est une femme..., fille de bijoutier, et qu'en plus on fait des études de lettres (parce qu'on est nul en math...), on va à la vigne l'été pour se faire bronzer, on va à la vigne l'hiver pour prendre l'air, on fait les salons pour faire sa star... 
Bref, pas facile de trouver sa place... à travers toutes ses remarques désobligeantes...

Pas que je sois avide de reconnaissance...
Je suis juste "conjointe d'exploitant" depuis peu... c'est à dire pas grand chose. Ce n'est pas moi qui vais  épuiser les caisses de retraite, rassurez vous... 

Alors que l'exploitation allait très mal, j'ai juste décider de me battre et de faire en sorte qu'on existe encore un peu. J'aurai pu aller travailler ailleurs comme le font la plupart des femmes de vignerons. 
Je les comprends de plus en plus aujourd'hui. 
Elles ont un vrai travail, elles... 
Mes enfants à l'école, quand on leur demandait la profession de leur maman, ils ne savaient même pas quoi dire... 
Profession de la mère: "elle veut juste pas crever"

Aujourd'hui, ma récompense, c'est de voir que le Domaine va mieux, même si ce n'est pas encore gagné...
J'y ai mis toute mon énergie parce que je trouvais juste que Bruno faisait les meilleurs vins du monde, avec cette sensibilité et cette sincérité que je ne trouve nul part ailleurs. 
Je manque d'objectivité, c'est certain... Mais je ne manque pas d'objectivité en disant que Bruno est sensible, sincère et respectueux... et c'est tout ça que je perçois dans les vins. Vous aussi?

Quand je dis que nos vins sont bons, je n'ai pas l'impression de me vanter, parce que ce n'est pas moi qui fait les vins, je suis juste un guide! Bruno ne le dit jamais, lui... Alors je peux le dire, le crier, même si ça paraît prétentieux, je ne le suis pas! C'est comme dire que ses enfants sont les plus beaux! c'est une évidence! 

Bref, gros coup de blues, après quelques réflexions et remarques pas très glorifiantes...