Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut, pourtant c'est le mien...Je vous raconte ici ma vie, mais aussi mes émotions, mes joies et mes peines, mes colères et mes incompréhensions. Je suis passionnée et impulsive. Je suis aussi une femme amoureuse et  une mère un peu trop mère... J'ai appris à aimer le vin avec Bruno. Je suis curieuse mais pas indiscrète. Bref, ici, vous apprendrez à me connaître, à m'aimer ou à me détester!

lundi 17 septembre 2012

Vigneron...ou pas...

Voilà longtemps que je n'avais poussé un petit coup de gueule!
Le voici enfin!

Nous habitons un petit village dont le paysage change depuis quelques années...
La crise viticole a eu raison de l'un des "plus beaux site du beaujolais"...
Va falloir revoir la communication d'ailleurs... où que les "communicateurs" sortent de chez eux en levant bien haut la tête et qu'ils regardent un peu le paysage... car il n'y a rien de beau dans un paysage fait de friches, de vignes abandonnées, ou de bois sauvages de robiniers ...

Il y a plusieurs années, on a subventionné les vignerons pour les inciter à arracher...
Puis on n'a plus subventionné mais on les incitait toujours à abandonner leurs vignes...
Ce qu'ils ont fait...
Quelques vignerons ont voulu résister ici... pas par amour du risque ou de la faillite... juste parce qu'ils étaient là, que peut être ils se sentaient comme un devoir de continuer cette tradition familiale, et aussi parce qu'ils aimaient ce métier...
Mais apparemment, de ces vignerons, on s'en fou complètement.
Alors ils luttent en silence contre les maladies, encerclés par des vignes en friches ( et tout le monde sait comme il est facile de contaminer une vigne par le mildiou tellement c'est contagieux...).

Bientôt même de nouvelles plantations seront encerclés par des bois en AOC... et on enlèvera l'appellation à ces parcelles de vignes qui ne pourront plus y prétendre dans ces conditions!
Que ferons nous alors...???
Devrons nous nous résigner et aller faire du vin ailleurs...?
Est-ce la volonté de nos dirigeants?
Qu'ils le disent tout de suite...!

En Beaujolais, on ne parle des vignerons que lorsqu'ils commencent à avoir des problèmes...
Ainsi, cette année, on ne parle que des 500 exploitations au bord de la faillite à cause de la petite récolte.
Ce n'est pas la petite récolte qui les met au bord de la faillite mais cette politique qui est menée depuis 20 ans...

Alors par pitié réveillez-vous et regardez autour de vous!
Et un peu de compassion pour ces vignerons qui résistent... ce serait pas mal, non?
Ils ne sont ni des tricheurs, ni des menteurs, ni des voleurs et encore moins des escrocs...
Ils sont juste des vignerons qui aimeraient pouvoir continuer de vivre de leur métier...

Rémy Bousquet m'avait "croqué", m'imaginant un peu combattante!