Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut, pourtant c'est le mien...Je vous raconte ici ma vie, mais aussi mes émotions, mes joies et mes peines, mes colères et mes incompréhensions. Je suis passionnée et impulsive. Je suis aussi une femme amoureuse et  une mère un peu trop mère... J'ai appris à aimer le vin avec Bruno. Je suis curieuse mais pas indiscrète. Bref, ici, vous apprendrez à me connaître, à m'aimer ou à me détester!

samedi 29 décembre 2012

Ma résolution

Avec la fin de l'année et la nouvelle année qui va commencer... Je sens arriver le moment des bonnes résolutions... comme s'il fallait attendre ce moment là pour devenir enfin quelqu'un de bien!
En général... en plus, les résolutions qu'on se décide à prendre sont celles de l'an passé et de l'an repassé!
Pourtant nos jours, nos mois ne sont pas seulement faits de choses qu'il ne faudrait pas faire...
Evidemment que je mange trop de chocolat... Mais ce n'est pas si terrible... Je veux bien essayer de réduire un peu... en 2013... Mais je ne promets rien...

Pourtant je vais tout de même essayer de prendre une résolution... et tenter de soigner mon addiction...
Parce que je suis addict depuis... 2 ans maintenant...
C'est venu progressivement, sans que je m'en rende vraiment compte.
Et quand je m'en suis rendue compte... c'était déjà trop tard.
C'est devenu relationnel, passionnel, presque charnel!
Rassurant...
Parce qu'il est toujours avec moi, où que j'aille, quoi que je fasse!

Qui ça? .....................................................................
Mon Iphone!

Evidemment, je ne vais pas m'en séparer totalement... je ne peux pas, je ne le veux pas...
Mais essayer de faire en sorte que la raison prenne le dessus sur la passion!

Bonne Année à tous.
Soyez vrai, soyez vous... Même si quelquefois ce n'est pas vraiment celui ou celle qu'on voudrait que vous soyez...


Je vais sans doute verser des larmes... Mais c'est ma résolution.


mardi 18 décembre 2012

Joyeux Noël!




Croyez-vous à la fin du monde?
Moi je crois que nous serons vieux plus tard... et qu'il faut vivre avant de penser à la fin.

Croyez-vous au Père Noël?
Moi je crois que nous gardons notre âme d'enfant pour toujours... et qu'il est bon d'y croire et de rêver...

Croyez vous qu'il soit possible de mener sa vie en disant tout?
Moi je crois que chacun détient sa vérité, qu'elle n'est pas forcément bonne à dire et que nos secrets nous construisent...

Alors je vous souhaite à tous un joyeux Noël pleins de surprises et de secrets partagés!


dimanche 25 novembre 2012

Point G !

Le beaujolais nouveau... c'est déjà fini...
La cave est bien vide...
Apparemment, les gens qui l'ont bu ont été contents...
ça passe trop vite...
Pas le temps d'apprécier ?
si ??

Les préliminaires sont très longs dans le beaujolais nouveau!
ça dure plusieurs semaines où chacun imagine, en rêve... c'est fantasmagorique...!
Pourtant quand le moment est là, j'ai toujours l'impression que ça passe trop vite, qu'on n'en profite pas assez...
Faut profiter bon sang!
C'est long à préparer le beaujolais nouveau... Un an quand même!

Il faut le regarder, le sentir, le ressentir, le présentir, et apprécier chaque moment passé en sa compagnie parce que ça passe vite et qu'il faudra attendre longtemps pour éprouver les mêmes sensations!

Alors s'il vous reste une bouteille...ou 2... Faites comme j'ai dit! Maintenant que le calme est revenu, il est plus agréable d'en profiter... seul... loin du regard des autres!
                                                               ..........................................
Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existées ne saurait être que fortuite!!





dimanche 11 novembre 2012

Tant qu'y a d'la vie, y a d'l'espoir!

Il est grand temps de tourner la page.

2012 est en cave.
Une grande partie est déjà loin ou va s'en aller dès la semaine prochaine.
Ce sont les Beaujolais Villages Nouveaux, les Brut de Cuve 2012...
Que l'on pourra tous goûter dans quelques jours...
Je les trouve excellents... mais je ne suis pas très objective je crois!
Bruno est très doué pour faire les vins que j'aime... en espérant qu'il vous plaisent à vous... aussi!

2012 ne nous laissera pas que des bons souvenirs.
L'essentiel est de s'en sortir vivant, d'avoir toujours la foi.
Il va falloir certes en parler à chaque fois que l'on ouvrira une bouteille de ce millésime, mais on fera en sorte de ne raconter que ce qu'on a envie, histoire d'embellir une situation... pas si belle...

Il est important maintenant de penser à 2013.
Déjà...



Pour le moment, laissez moi me remettre!...

mercredi 31 octobre 2012

Détache moi!

Le saviez vous?
L'amour, ce n'est pas uniquement dans la tête?
Ce sentiment se traduit par de profondes variations hormonales...
Et quand les hormones s'en mêlent... c'est la panique...
En effet, si nous goûtons aux plaisirs de la chair avec son amoureux ou son amoureuse (je parle aussi aux garçons ici!!), nous allons sécréter de l'ocytocine... et là... c'est foutu!... C'est l'hormone de l'attachement...
et quand on s'attache, on ne se détache plus!
Cette hormone fait aussi disparaître stress, anxiété et autres tensions...
C'est comme ça... et c'est bien!
Bon, il paraît aussi que notre organisme pourrait s'habituer aux hormones de l'amour et qu'elles ne feraient plus effet au bout de plusieurs années... Mais c'est des scientifiques pas amoureux qui ont fait cette conclusion et j'ai toujours du mal à croire les scientifiques qui ne sont pas amoureux!

Pour revenir à l'hormone de l'attachement... Je crois qu'il y en a dans mon Brut de cuve 2012...!!
Lorsque vous allez le goûter, vous allez ressentir un besoin incontrôlé d'y revenir...
Alors méfiez vous quand même...
Allez y doucement... histoire de ne pas trop souffrir du détachement... parce que si l'on doit se détacher et qu'on n'en a pas envie... ça fait très mal...
Gardez quelques bouteilles, au cas où...
Gardez même une bouteille vide, juste pour la regarder, quand l'envie se fait trop forte!
Parce que moi, je vous averti, je ne pourrai pas satisfaire votre envie "d'en avoir encore" parce que ici... le Brut de Cuve... sera épuisé...
D'ailleurs le manque se fait déjà sentir...







dimanche 28 octobre 2012

Beaujolais Nouveau VS Viagra


Je sais qu'il n'est pas facile de faire comprendre le prix des choses aux gens...
Nous même, on ne le comprend pas toujours...
Le beaujolais a cette réputation d'être un petit vin de soif, à petit prix... Pourtant, en Beaujolais, on travaille comme les autres!
"Les gens ne vont pas comprendre qu'il soit si cher", me disait-on l'autre jour concernant mon beaujolais nouveau...
Et bien s'ils ne comprennent pas... je ne veux pas qu'ils en achètent...
Moi je veux qu'ils comprennent... pas juste le prix mais le travail qu'il y a derrière...
Quand on ne peut pas comprendre, on achète son vin au supermarché...

J'ai une ambition un peu folle de vouloir faire comprendre aux gens que le beaujolais nouveau c'est un vin à part entière, qu'il est très difficile de le réussir. Je ne veux pas le considérer moins bien que le Moulin à Vent! Quand on aime vraiment, on ne compare pas. On l'aime pour ce qu'il est et pas pour ce qu'il devrait être par rapport à autre chose!

Tous les ans à la même époque, je veux prouver au monde entier que le beaujolais nouveau c'est très bon!
Je n'aime ce ton que certains prennent pour en parler!
Je n'aime pas que l'on me dise" je vous appelle pour vous commander du beaujolais nouveau... même si je n'aime pas bien ça!"...
Je n'aime pas que l'on me dise "il est comment cette année le beaujolais nouveau? ".... Il n'y a pas 1 mais des centaines de beaujolais nouvo... autant que de vignerons qui le font!

J'aime les gens qui aime le beaujolais nouveau!
J'aime qu'on veuille redécouvrir ce vin!
J'aime ceux qui rouvre une bouteille un an après et qui le trouve très bon!
J'aime ceux qui continue de le boire même après la date!

Alors, n'achetez pas n'importe quelle bouteille de beaujolais nouveau juste parce que c'est le 3ème jeudi de novembre. Choisissez là comme vous choisissez les autres vins... avec soin et de la réflexion...
Tout est important pour qu'il soit bon et que vous puissiez dire enfin: "cette année, je me suis régalé avec mon beaujolais nouveau!"...

Wahou! je serai super contente!

En plus, j'ai un secret à vous confier... le beaujolais nouveau aurait des vertus aphrodisiaques... même après la date!!



vendredi 26 octobre 2012

Quand les vins vivants se font la malle!

Vite, un billet s'impose pour vous faire partager mon émotion du moment.
Je vais être brève parce que le temps me presse: les beaujolais nouveaux m'attendent à la cave!

Il y a quelques mois, nous sommes contactés par la profession par un mail pour porter des échantillons de Moulin à vent pour la revue "Le Rouge et Le Blanc" qui va sortir un numéro sur le Moulin à Vent...
Tous les vignerons du Moulin à Vent sont concernés.

Je n'ai pas l'habitude de porter des échantillons, je l'avoue... parce que je suis méfiante et que je me dis que mes bouteilles ne seront, de toute façon, pas sélectionnées... ou pas dégustées...
Pourtant, cette fois ci, j'en ai envie...
Alors je fonce!
Et je porte mes bouteilles à Romanèches au caveau du Crû qui les portera à Villefranche...puis les échantillons seront acheminés tous ensemble à Paris...

Cette semaine, je suis contactée par un membre du comité de dégustation de la revue qui veut savoir si nous avons proposé des échantillons parce qu'ils voudraient vraiment les déguster car on leur en a dit le plus grand bien... et qu' on ne peut pas parler du Moulin à Vent sans parler de nous!
Ohhh, je suis toute rouge d'émotion, moi!
Je pensais pas qu'on avait un peu d'importance...!

Oui...que j'lui réponds! j'ai bien porté des bouteilles, 3 même!
Il ne les a pas vus...
Il va chercher encore...
Il me rappelle enfin: les échantillons sont introuvables...
Ce sont des vins vivants... mais je ne pensais pas à ce point!

Il ne semble pas très étonné... Moi non plus...
Bref, il me demande de lui renvoyer directement des bouteilles.

Nos vins auront donc leur chance! Et s'ils ne sont pas cités dans la revue, ce sera pour des vraies raisons!

Pour finir, je remercie les membres de la revue pour leur professionnalisme et leur intégrité...!

Au boulot maintenant! Les commandes doivent partir pour que, le 15 novembre, 
le Brut de Cuve coule à flot dans toutes les bouches!

VDV#50 sous le signe de la 50 cl

Et voilà qu'on y arrive...
À la fin du mois...
et que c'est le moment des Vendredis du Vin.

Chaque mois, un nouveau président nous soumet un thème et nous... pauvres blogueurs devons disserter sur le sujet!
Ce mois de novembre est présidé par Laurent Baraou qui nous demande gentiment de déguster une bouteille, de n'importe où et de n'importe qui... pourvu que ce soit une 50 cl...!
Parce qu'à 50 ans, si t'as pas dégusté une 50... c'est que t'as raté ta vie!
Moi je trouve ça élégant le format du 50 cl... c'est chic! Mais c'est rare... Et ce qui est rare est chère et ce qui est chère est rare!

D'ailleurs, je vais vous confier un secret... Nous avons vinifié une mini micro cuvée de Sauvignon et nous allons très prochainement la mettre en bouteille... de 50 cl... pour qu'il y en ait plus! parce que c'est tellement bon! et que c'est rare... Ce sera un petit peu chère... mais quand on aime on ne compte pas... ou si peu!
La Molière en Sauvignon (ce sera son nom...) n'est pas encore prête donc il ne sera pas question d'elle pour ces Vendredi du Vin!

Non, il sera question de la cuvée très spéciale de Jean François Chéné: le Pedro Rabernet.
Certes, c'est cher: 50 € le flacon...
Mais c'est bon... très bon même... qu'on dirait pas du vin mais plutôt une gourmandise qu'on déguste juste comme ça...pour le plaisir... accompagné de rien pour en profiter tout simplement!
Évidemment c'est bio... évidemment c'est nature et évidemment JF est un garçon charmant!



Les raisins récoltés à maturité sont étalés sur un lit de paille jusqu’à Noël. Suit un pressurage de 6 jours ; une vinification et un élevage en fût pendant 36 mois.
Ce nectar est à l’image du nom de notre exploitation ; l’onctuosité, des arômes de torréfaction, pruneaux et... cette fin bouche au goût de figues confites !




vendredi 19 octobre 2012

Laisser le temps au temps...

Je n'ai jamais trouvé le temps aussi long que ces derniers jours...
Pas que je m'ennuie, que je n'aies rien à faire...
Mais depuis les vendanges, que nous attendions depuis si longtemps, tellement la saison fût longue..., il faut tout organiser pour les beaujolais nouveaux...
Et alors qu'on les voyait loin... loin... ils arrivent à grands pas... et je ne suis pas prête!
Parce qu'il y a tellement de paramètres en jeu... et que moi...je ne suis pas joueuse malgré mes airs enjoués!
Bref, il faut penser à tous et surtout il ne faut pas que l'on m'oublie... Mais malgré cela... on m'oublie un peu...
Et pour finir, c'est la panique!
Mais pas de panique, je panique assez pour vous tous!

Le 15 novembre, le Beaujolais Villages Nouveau Brut de cuve, sera dégusté à Tokyo, Copenhague, Amsterdam, Boston, Prague, et aussi à Ermont, Poitiers, Dijon, Paris, Lyon etc...etc...

Heureusement, je sais que dès que tout sera fini, je pourrai aller me reposer dans mon chalet à Gstaad ! et penser tranquillement à cette année 2012 qui se termine et qui restera à jamais marquée dans ma mémoire...


mercredi 17 octobre 2012

Compte à rebours en direct

Le compte à rebours est en marche avant le jour J pour enfin découvrir la bouche, le nez, la robe et la jambe du Beaujolais Villages Nouveau 2012! Cliquez ici! 


Propriété privée!

Nous avons presque fini les vendanges...
Presque...
Parce que nous avions laissé des rangs afin qu'ils mûrissent davantage pour faire notre cuvée "L'Épreuve"...
Et qu'aujourd'hui, il ne faut rien laisser traîner, sinon on vous le pique...
Même si pour nous, c'est évident que les vignes sont des propriétés privées, ça l'est moins pour certains promeneurs...
La nature n'appartient pas à tout le monde. Il y a des espaces privés... Et il faut les respecter...

Bref, on m'avait déjà piqué toutes mes pêches de vignes et voilà qu'on nous pique nos raisins maintenant... pas 2 ou 3 raisins en passant... non... mais la moitié des rangs, jusqu'au dernier raisin...
L'Épreuve 2012 sera donc une micro cuvée limitée...





jeudi 4 octobre 2012

Naissance à la Molière

-Isabelle, faut que tu nous fasses un billet ce soir, non?
-Oui, mais c'est tellement le bazar dans ma tête que je ne sais pas quoi vous raconter...
-Qu'est-ce qui t'arrives?

Non, je ne suis pas devenue complètement mégalo...
Je doute.
Je réfléchis.
Je doute.
Et je ne veux plus réfléchir!

Les vendanges sont terminées à la Molière. Les quelques raisins que nous avons pu sauver de la grêle, du mildiou et du reste... sont bien à l'abri dans les cuves... Il va falloir se presser pour faire le beaujolais nouveau. Même si avec des rendements pareils, faire du beaujolais nouveau... c'est un peu de la folie... et qu'il vaudrait mieux le vendre un peu plus tard à 50 € la bouteille...

-Un beaujolais à 50 € la bouteille? Mais tu es devenue folle?
-Pourquoi? On travaille aussi bien que ceux qui se le permettent, non? Qui ne sont même pas en bio... souvent...

Pourquoi notre travail, à nous, aurait-il moins de valeur?
Je vous avoue que je ne comprends pas... et que je comprendrais jamais...

Mais ça, tout le monde s'en fou: l'essentiel est d'avoir un beaujolais nouveau dans son verre le troisième jeudi de novembre, le moins cher possible, pour dire de toute façon que c'est pas très bon... le beaujolais nouveau...

Mon beaujolais nouveau 2012, il aura un joli goût de raisins avec juste du raisin.
Il ne sera pas à 50 € la bouteille mais il aurait pu l'être!
Il le mérite...
et ce sera le meilleur beaujolais nouveau qu'on ait jamais fait... parce qu'on n'a pas le droit à l'erreur cette année, encore moins que d'habitude...

Ouais...

Et je voudrais vraiment remercier nos vendangeurs qui sont venus clôturer, avec nous, le millésime: Ivan, Stéphane, François, Aurélie, Olivier, Jean Marc, Mickäel, Etienne, Charlotte, Corentin, Chloé, Iwona, Dawid, Slawek, Wojjciech, Vincent, Thomas, Camille, Valentin, Rose et ma maman...


Les garçons naissent dans les choux...les filles naissent dans les roses et les raisins....

 " J'attend avec impatience de voir l'éclosion 
puis voir la maman apporter les verres au nid" P. Böttcher
                                  "Celui là il va plus faire glouglou que cui cui ;-))" R. Bousquet


mercredi 26 septembre 2012

Quand y en a plus...y en a encore?

Dans la vie... ça ne se passe toujours comme on voudrait...
Non...
C'est dommage...
Pas qu'on veuille forcément des choses impossibles...

Il ne faut pas non plus vivre avec des regrets...

Parce qu'on ne dirige pas tous les événements autour de nous...
Ce serait tellement plus simple...
Et on ne serait jamais déçu...

Bon, pas la peine de rêver...
La réalité est bien là, bien réelle!

Les vendanges ne sont pas finies, ici, à la Molière mais on sait déjà que la récolte sera en dessous de nos espérances... et on n'était pas très gourmands pourtant...

Bref, il va falloir se serrer la ceinture, vous comme nous...

J'ai peur de finir en vieille bonne femme aigrie à force de restriction, non?
Parce qu'il parait que c'est pas bon pour la santé de toujours se priver!

Alors faites comme moi, mangez du chocolat...!!!




lundi 17 septembre 2012

Vigneron...ou pas...

Voilà longtemps que je n'avais poussé un petit coup de gueule!
Le voici enfin!

Nous habitons un petit village dont le paysage change depuis quelques années...
La crise viticole a eu raison de l'un des "plus beaux site du beaujolais"...
Va falloir revoir la communication d'ailleurs... où que les "communicateurs" sortent de chez eux en levant bien haut la tête et qu'ils regardent un peu le paysage... car il n'y a rien de beau dans un paysage fait de friches, de vignes abandonnées, ou de bois sauvages de robiniers ...

Il y a plusieurs années, on a subventionné les vignerons pour les inciter à arracher...
Puis on n'a plus subventionné mais on les incitait toujours à abandonner leurs vignes...
Ce qu'ils ont fait...
Quelques vignerons ont voulu résister ici... pas par amour du risque ou de la faillite... juste parce qu'ils étaient là, que peut être ils se sentaient comme un devoir de continuer cette tradition familiale, et aussi parce qu'ils aimaient ce métier...
Mais apparemment, de ces vignerons, on s'en fou complètement.
Alors ils luttent en silence contre les maladies, encerclés par des vignes en friches ( et tout le monde sait comme il est facile de contaminer une vigne par le mildiou tellement c'est contagieux...).

Bientôt même de nouvelles plantations seront encerclés par des bois en AOC... et on enlèvera l'appellation à ces parcelles de vignes qui ne pourront plus y prétendre dans ces conditions!
Que ferons nous alors...???
Devrons nous nous résigner et aller faire du vin ailleurs...?
Est-ce la volonté de nos dirigeants?
Qu'ils le disent tout de suite...!

En Beaujolais, on ne parle des vignerons que lorsqu'ils commencent à avoir des problèmes...
Ainsi, cette année, on ne parle que des 500 exploitations au bord de la faillite à cause de la petite récolte.
Ce n'est pas la petite récolte qui les met au bord de la faillite mais cette politique qui est menée depuis 20 ans...

Alors par pitié réveillez-vous et regardez autour de vous!
Et un peu de compassion pour ces vignerons qui résistent... ce serait pas mal, non?
Ils ne sont ni des tricheurs, ni des menteurs, ni des voleurs et encore moins des escrocs...
Ils sont juste des vignerons qui aimeraient pouvoir continuer de vivre de leur métier...

Rémy Bousquet m'avait "croqué", m'imaginant un peu combattante!

mardi 11 septembre 2012

Le Guide de l'Alter-Vin

Je le reconnais: je ne suis pas très bavarde en ce moment sur mon blog...
Mais quand on n'a pas envie de parler, on ne parle pas...
Ou dire des banalités, juste histoire de parler et de faire en sorte qu'on ne m'oublie pas...
Je sais bien que, dans notre société de consommation, ça va, ça vient.
On parle de vous, on vous parle,
on ne parle plus, on ne vous parle plus,
on vous oublie, on cherche à vous oublier...

Si c'est une histoire de flatterie d'ego...
Ouais c'est ça, c'est de la flatterie d'ego!!
Si tu me flattes mon égo, je serai ton amie pour la vie!
Oui parce que moi, je voudrais qu'on parle de moi, mais seulement en bien!
 Qu'on me dise seulement des choses agréables. Je ne sais entendre que les choses agréables...
Ce n'est pas se voiler la face, c'est juste se rendre la vie plus douce...

Bref, certains l'ont compris, sans même que je leur disent!! et voilà qu'on parle de nous dans un joli guide qui est sorti ce mois ci.
Merci à Laurent Baraou et Arnaud Septime.
C'est même pas du piston!
Il paraît qu'ils aiment nos vins pour de vrai!
Ils sont les auteurs du Guide de l'Alter Vin qui réunit 133 vignerons Hors du commun.
Bien sûr, on est un peu plus que ça en réalité, Hors du commun... Mais il a fallu faire un choix même s'il n'est pas exhaustif (moi j'en connais d'autres, des vignerons hors du commun, mais chut, c'est secret!). Peut être pour un tome 2!!





samedi 1 septembre 2012

L'appel du beaujolais Nouveau

Dites donc, c'est pas parce que le mois d'août est terminé qu'il fallait nous renvoyer le mauvais temps et le froid!!
Va falloir remettre une culotte et des chaussettes si on ne veut pas s'enrhumer!!
Les raisins ont pourtant encore besoin de soleil et de chaleur, alors va falloir remédier à tout ça rapidement...
Les quelques jours de fortes chaleurs nous avaient fait gagner quelques heures mais on va les reperdre rapidement si ça continue...

Bref, les vendanges se profilent dans les semaines à venir...
Pour le moment, on laisse faire les choses sans vraiment fixer une date même si elle est plus ou moins fixée dans nos têtes!

Et on est déjà dans les réservations des Beaujolais Nouveaux.
Je l'espère gourmand et plein de fruit...
Du vin à croquer...
Du vin 100 % raisins...
Brut de Cuve...
Sans soufre...
et sans reproche!

Merci à mon Papa de m'avoir réalisée cette belle étiquette...




vendredi 17 août 2012

Les apparences sont parfois trompeuses

C'est étrange cette façon de cataloguer les hommes, les femmes, le vin et les vignerons dans ce monde, vous ne trouvez pas?
Quand on rencontre quelqu'un pour la première fois et qu'il est de mauvais poil (pour des raisons qui lui sont propres...!), on va dire de lui que c'est un caractériel sans intérêt, qui s'énerve pour un rien...
Si on ouvre un jour une bouteille pas au mieux de sa forme, on va juger le millésime et tous les vins du vigneron sur cette malheureuse bouteille...
J'avais bien déjà remarqué que l'on n'avait pas droit à l'erreur, pas droit au moindre écart...
Je n'ai plus envie de justifier ma mauvaise humeur ou celle de mes vins!
Parce qu'il faudrait alors que je me justifie de ma bonne humeur!

Hier soir, des clients de passage à la Boutique me demande de leur faire goûter notre Rosé...
Je commence à leur expliquer que le vin est un peu spécial, un peu réduit (pour ne pas dire beaucoup...) et que ce n'est pas un Rosé très facile...
J'ouvre la bouteille et...
Le Rosé est superbe...
belle couleur, jolis fruit...
Et moi je passe pour une débile!

Alors, croyez moi, méfiez vous des apparences et de ce que l'on vous raconte...
Ce n'est pas parce que l'on sourit que l'on est heureux...
Ce n'est pas parce que l'on pleure que l'on est malheureux...
Je crois que lorsqu'on aime, on est capable de pardonner et d'excuser... et d'être très patient... même si c'est insupportable.

Insupportable de laisser patienter quelques bouteilles à la cave, quelques mois ou quelques années...sans être tenté d'aller en chercher une...juste pour goûter!


mercredi 15 août 2012

Mon assurance grêle

Moi, je ne suis pas supersticieuse... non!
C'est des conneries tout ça!
Bon, j'évite tout de même de marcher sous une échelle, d'ouvrir le parapluie dans la maison et je n'aime pas du tout quand ces imbéciles de chats noirs traversent devant ma voiture...
Mais ce n'est pas de la superstition ça... c'est juste des précautions...!

Mais quand on nous annonce la grêle... C'est différent...!
Là, je deviens carrément mystique...et je suis prête à tout pour faire fuir ce satané nuage qui pourrait nous faire beaucoup de mal.
Certains se moquent de moi, sont très étonnés (parce qu'ils me croyaient très cartésienne!), d'autres restent dubitatifs... Mais je m'en fou! Il y a sûrement une folle qui sommeille au fond de moi... l'essentiel est d'en être consciente, ça me rend moins folle!

Ma Grand Mère m'a dit un jour que sa Grand Mère allumait des cierges lorsque les orages arrivaient... Et elle m'a conseillé de le faire...
Alors, depuis... j'allume cierges et bougies dans la maison dès que l'orage commence à gronder...
C'est tout ce que je peux faire...
En pensant très fort à ma Grand Mère... et à ceux que j'aime...

Pendant ce temps là, les raisins continuent, insouciants, leur chemin vers le mûrissement.

lundi 13 août 2012

Quand je serai grande...

Quand je serai grande... je serai libre...
Avez vous bien remarqué le temps du verbe être?!
C'est du futur et pas du conditionnel...
Alors,... c'est vraiment vrai...Un jour je serai grande et je serai libre!

Je serai libre de hurler quand j'aurai envie de hurler.
Je serai libre de rire quand j'aurai envie de rire.
Je serai libre de dire "merde" même quand c'est interdit de le dire.
Je serai libre d'aimer.
Je serai libre de ne pas aimer.
Je serai libre de le dire... et même de ne pas le dire.
Je serai libre de ne pas avoir peur.

Et personne ne viendra me dire ce que je dois faire et comment je dois le faire...
Non!
Parce que je serai libre...!





jeudi 2 août 2012

No Comment...

Je lisais l'autre jour un commentaire sur le blog d'un confrère blogueur, Jacques Berthomeau pour ne pas le citer!, qui m'a un peu étonné...
Le "commentateur" faisait remarquer au blogueur que celui-ci s'était un peu égaré en parlant de sexe plutôt que de vin! Et que ce n'était pas le lieu...
Pourtant, derrière les blogs, il y a des gens et même des Jean!, des vrais avec une tête, des bras, des jambes et ils éprouvent des sentiments et des émotions!

Et rien de plus ennuyeux que quelqu'un qui ne parlerait que de vin!
Non?
Vous ne pensez pas?

Alors moi, j'ai commencé à avoir peur et j''appréhende un peu le jour où l'on me fera un tel commentaire!
Parce que je veux, moi aussi, vous parler d'autres choses que de vin.
Parce que si l'on veut s'ouvrir au vin, il faut peut être s'ouvrir à d'autres choses... Et que si l'on veut faire passer des émotions, il faut en éprouver soi même...
Parce que lorsque l'on déguste, on peut être amener à parler de choses et d'autres et ... pourquoi pas de sexe...!

Moi, je veux être libre même si je vois bien que ce n'est pas tellement possible...
En tout cas, laissez moi croire que je le suis!

3 gouttes par jour jusqu'à ce qu'Amour s'en suive!
2 gouttes matin et soir... pour ne pas perdre espoir...

mardi 31 juillet 2012

Everything is under control

On se demande quelquefois si les contrôleurs en tout genre ne seront pas bientôt plus nombreux que les vignerons...

Comptabilisons les:
- Celui qui contrôle si te lèves bien à heure fixe tous les matins (parce que faudrait peut être pas penser que tu pourras prétendre à l'AOC si tu te lèves après 7h30, feignasse...!)
-Celui qui contrôle ce que tu manges le matin (parce que faudrait peut être pas prétendre à l'AOC si tu ne manges pas équilibré...!)
- Celui qui contrôle si tu prends bien le chemin le plus court pour aller à la vigne (faudrait peut être pas prétendre à l'AOC si tu prends des chemins de traverse...!)
- Celui qui contrôle si ta vigne est relevée à la bonne hauteur
- Celui qui contrôle si tes raisins sont tournés dans la bonne direction
- Celui qui contrôle si t'as pas trop d'herbe dans tes vignes (faudrait peut être pas penser que tu pourras prétendre à l'AOC si tu laisses pousser de l'herbe, parce que ça fait pas sérieux quand on sait tous les désherbants qui sont sur le marché, t'es pas au courant ou quoi???)
- Celui qui contrôle si tes vendangeurs sont vaccinés, s'ils aiment le sirop de fraise dans leur badoit etc...
- Celui qui contrôle tes cahiers de contrôles
- Celui qui contrôle les contrôleurs des cahiers de contrôles
- Celui qui contrôle si tu fais bien le vin comme ils t'ont appris, qui va le goûter et qui va te conseiller de mettre un peu de pamplemousse dans ton rosé parce que ça se vendra mieux... et parce qu'aussi, c'est pas tellement bon comme ils t'ont appris alors t'as le droit de tricher un peu pour donner une bonne image à l'appellation... Oui, c'est pour la bonne cause!
-Celui qui contrôle si t'as ton éthylotest dans ton tracteur, espèce d'alcoolique!

Bon, il y en a déjà 11 mais y en a pleins qui se cachent et que je n'arrive plus à comptabiliser!!
On ne les voit pas, les fourbes...!
Pourtant, nous, on n'est pas totalement idiots, on sait qu'ils sont là mais on fait comme si on ne les avait pas vu... Faudrait pas leur faire de la peine...
On est humains quand même...

Après tout ça, tu reçois ta facture et t'es content parce que tu t'en es bien sorti...
ou pas...

Si un jour je me recycle, je pense que je vendrais de la drogue... ils sont vachement moins contrôlés et eux, au moins, ils roulent dans des belles voitures!

illustration de Rémy Bousquet






vendredi 27 juillet 2012

Plus belle la Vie Avec les VDV # 48

Voici le thème des Vendredis du Vin de ce mois de Juillet... imposé par Sonia :
"Ce sera donc une musique de film ou de série télévisée. Peu importe le genre ou la date de diffusion de cette musique, ce qui compte c’est l’univers qui l’entoure, l’émotion qu’elle vous procure et ce qu’elle vous donne envie de boire. 
Donc tous à vos claviers, caméras, magnétophones pour nous dénicher des petites perles cinématographiques et viniques !  "


J'avoue, je ne regarde pas trop la télé et les seules séries qui me sont venues à l'esprit sont celles de mon enfance... Celles que vous connaissez tous: La p'tite maison dans la prairie, Magnum, Les Envahisseurs, L'Amour du Risque (oui, j'adore l'Amour... et le Risque!) etc...etc... 
Mais je ne buvais pas à l'époque!
Alors je vais vous confier une partie de mon intimité. 
Même si je n'aime pas me confier et trahir des secrets... 
Se dévoiler, c'est un peu se livrer et moi...
je ne me livre pas facilement! 
Vous le croyiez... Vous l'avez cru... Vous en avez rêvé... 
Et non!
Je ne suis pas celle que vous croyiez!


Le soir, du lundi au vendredi, à 20h20 ( c'est une heure où l'on pense à moi...comme à 12h12/ 13h13/ 14h14 etc...!!!), me voilà devant la télé... Debout ou assise sur le coin d'une chaise (prête à repartir!) à regarder un nouvel épisode de "Plus belle la Vie"... !!!!!
C'est cucu la praline, c'est plein de clichés mais c'est "Plus belle la Vie"! 
ça ne me ressemble pas... Je sais... 
Mea culpa!
Mais j'assume et c'est déjà pas mal je trouve!


Petit clin d'oeil pour les Fans qui reconnaîtront "Frémont" avec Thomas et Camille!!!!

Bref, en plus ça se passe à Marseille, au bord de la mer... et ça sent bon l'été pour nous ici qui avons eu beaucoup de pluie et de mauvais temps... 
Il faut bien que je me trouve quelques excuses!


Et quand il fait beau, qu'il fait chaud et que ça sent bon le sable chaud, moi j'ouvre un Pet'Nat et plusieurs même!


Ze Bulle de Philippe Gourdon, Domaine de la Tour Grise
Don Quirotte de notre ami Anthony Tortul, La Sorga
L'indigène de Benoît Camus du Beaujolais



samedi 21 juillet 2012

Y a d'la vie, partout y a d'la vie!

Le titre de mon blog est d'autant plus vrai en ce moment...
Je vous explique...

Bruno et moi voulions faire des vins natures, des vrais... sans soufre, sans additif et surtout pas filtré et pas collé...
-ce n'est pas pour mieux les vendre (car ça ne se vend pas mieux car les vrais amateurs de vins natures sont rares...),
-ce n'est pas pour les vendre plus facilement (parce que ce n'est pas si facile)
-ce n'est pas pour les vendre plus cher (parce que ça ne se vend pas plus cher),
-ce n'est pas parce que c'est à la mode (parce que la mode...c'est un peu plus tordu que ça...)
-ce n'est pas pour se la pêter (parce qu'on se fait plutôt foutre de notre figure),
-ce n'est pas parce qu'on est courageux (parce qu'on n'en dort pas la nuit...pour certaine),
-ce n'est pas pour les vendre aux cavistes parisiens (parce que la plupart de nos vins partent à l'export, boudé par la capitale...)
-ce n'est pas pour faire comme les autres (parce qu'on se rend compte que, souvent, les autres, ils mettent un peu de soufre ou autres choses pour ne pas avoir de problèmes)

Juste que pour nous, des vins natures, c'étaient des vins sans rien, avec des raisins bio évidemment...des vins vivants donc... juste parce qu'on ne les avait pas tués...

Mais depuis quelques temps, on se rend compte que ce n'est pas si simple et que les vrais vins natures, y en pas tant que ça et que souvent même ce n'est pas un argument de qualité tellement c'est mauvais.
Pourtant quand c'est bon, c'est vraiment très bon...
Et on est toujours à la recherche de ce Saint Graal, qui fera qu'on est enfin satisfait...

Nous en avons discuté avec des grands vignerons et souvent, même eux, sont revenus à la raison et ont ressulfité leurs vins... un peu... beaucoup... de toute façon, "contient des sulfites, ça permet tout... par ras le bol des retours, des critiques et des problèmes...

Des problèmes qui souvent ne le sont pas vraiment en plus... Juste qu'il faudrait laisser un peu de temps au vin... Mais le temps, on n'en a pas... on n'en a plus... Alors les bouteilles se vendent, s'ouvrent, se boivent et on peut être souvent déçu parce que c'est juste trop tôt...

Bref, tout ça pour dire que les Saint Véran 2011 et les Aligotés 2011 sont dans une période où la vie a repris sa place dans la bouteille... Et qu'il faudrait attendre un peu pour les ouvrir.
ça pétille, ça gazouille, ça refermente on dirait...
Du coup, le vin s'est bloqué et fait l'huile...
Il faut attendre un peu que tout cela se calme...

Pourtant le vin est bon... très bon même ! il est sur le fruit, explosif, friand et gourmand...
Je vous dirais qu'un bon coup de carafe lui fait beaucoup de bien. Pourtant je sais qu'on ouvre les vins natures sans aucune autre précaution que les autres vins...
Je vous dirais que d'attendre un peu lui fait beaucoup de bien... mais je sais qu'on ouvre les vins natures comme une canette de coca...

Alors je ne sais plus trop quoi dire parce que tout ce que je dis, je l'ai déjà dit...
Personnellement, je préfère un vin qui frétille, qu'un vin avec du soufre, même un peu...
Personnellement, je préfère un vin avec plein de dépôt, qu'un vin filtré...même légèrement...
Personnellement, je préfère que ça renarde à l'ouverture, plutôt que ça sente la levure aromatisé...

C'est un choix que nous avions fait parce que nous voulions pouvoir boire les vins que nous faisions...

Peut être qu'un jour, nous ne pourrons plus les boire... juste les vendre... et que nous deviendrons riches!
C'est peut être ça, la vraie vie...












jeudi 19 juillet 2012

Unique...pour le meilleur et pour le pire!

J'ai du mal à comprendre cette façon de déguster qui fasse qu'on veuille toujours comparer le vin à un autre, voire même à pleins d'autres... et le vigneron à d'autres vignerons...
Alors si on compare, on compare vraiment... Du début à la fin... Pas juste à la fin, dans le verre...
Le début, c'est le travail de la vigne... Et même pour ceux qui ont les mêmes engagements (bio par exemple), leurs façons de travailler sont différentes...
Je le sais, je le vois, je le constate!
Ensuite, à la cave...
A la mise en bouteilles...
Et quant au vigneron...? Le vrai vigneron?  On le connaît souvent à peine...
Bruno s'occupe de ses vignes comme d'un grand jardin. Il est patient, à l'écoute, rigoureux, attentif.  Il sait ce qu'il veut même s'il n'y arrive pas toujours, et il sait ce que je veux, même s'il n'y arrive pas toujours! Il comprend tout... même l'incompréhensible... en silence...
Comment voulez vous comparer mon vigneron à un autre... C'est peine perdue!

Bref, vous voyez bien que ce n'est pas comparable!
Alors arrêtez de le faire!
On est tous unique, et heureusement...
On le fait plus ou moins savoir mais on l'est...

Un client étranger me demande de lui donner des noms de vignerons qui travaillent comme nous... Désolé mais il n'y en n'a pas! Ce n'est pas de la prétention (on se charge bien assez de nous faire comprendre qu'on n'a pas de prétention à avoir...), mais juste que personne ne travaillent comme nous et que nous ne travaillons comme personne.
Pas qu'on fasse mieux ou moins bien, c'est différent, c'est tout!

Personnellement, je n'ai jamais pris le vin d'un autre pour le nôtre.

Mais je sais que je parle dans le vide... un grand vide!
Dans quelques mois, ce sera le grand combat des beaujolais nouveau... Et le beaujolais nouveau... c'est son triste sort... celui d'être comparé aux autres...
En espérant donc qu'on soit les meilleurs!

Les réservations sont déjà en cours et bien avancées...
Le millésime 2012 a décidé de ne pas être très généreux à la Molière et donc, nous ne le serons pas non plus... Fatalité naturelle...




samedi 14 juillet 2012

My name is Mildiou

La vie n'est pas toujours aussi simple qu'on le voudrait...
Il y a des choses, des événements que nous ne prévoyons pas et qui viennent tout "chamboulverser"... Quelquefois ce sont des chambouleversements très agréables... et on a envie qu'ils nous chambouleversent sans arrêt tellement on aime ça...

Mais il arrive aussi que ce soit un peu compliqué comme ce millésime 2012...
La météo est devenue LE grand sujet de conversation !
On ne peut rien y changer...
certes...
Mais on peut en parler!
Alors on en parle!
ça ne change rien au problème...
Le mildiou est arrivé il y a quelques semaines et s'est incrusté dans nos vies et dans nos vignes!...
Plus ou moins selon les parcelles, mais bien là!
Bref, il est là comme un ami un peu collant : toujours à nos côtés, on peut compter sur lui, il est toujours là quand on n'a pas besoin de lui...
On voudrait qu'il prenne son autonomie maintenant!
Qu'il s'en aille faire sa vie ailleurs, loin de nous...
C'est ça aussi grandir!
On ne lui rend pas service en le gardant avec nous...
Je le vois bien, il ne peut plus partir.
On lui manquerait: c'est sur! Il s'est trop attaché à nous tous...
Mais j'avoue que s'il y a des personnes dont on n'a pas envie de se détacher, lui, il me ferait plaisir de s'en aller!
Alors s'il te plaît, Mildiou, rentres chez toi maintenant...
Laisses nous travailler tranquillement!
On est tous très fatigué et on voudrait un peu de répit pour profiter un peu de cet été qui va se finir sans qu'on ait vu qu'il avait commencé!

Et on va finir par être très désagréable à la Molière si ça continue !







jeudi 5 juillet 2012

Cause toujours, tu m'intéresses!

Vous répondez quoi, vous, à la question "comment ça va ?"????
Moi je réponds toujours que ça bien! Même quand ça ne va pas! parce que c'est juste une question pour entamer une conversation et on sent bien que "l'autre", il s'en fous de savoir comment on va...
Qu'est-ce qu'il pourra y faire de toute façon?
Il a d'autres soucis! Pas besoin des miens!
En plus selon une étude des plus poussée, il paraîtrait qu'il y aurait une certaine forme de jouissance dans le fait de raconter sa vie à autrui...
Faites l'amour pas la conversation!
Ou faites l'amour en faisant la conversation!
Mais faites l'amour...

Bref, en ce moment, c'est un peu difficile!
Vous ne vouliez pas que je vous raconte?
Tant pis, si vous ne voulez pas me lire, fermez vite le blog! je ne le verrai pas...!
Laissez moi jouir un p'tit peu!

Mais oui, il pleut... toujours et encore...
On en a assez de la pluie!
Et quand il ne pleut pas...il grêle...
On a en assez de la grêle...!
La vigne a besoin de soleil, de sec, de soleil et de sec.
Notre moral a besoin de soleil, de soleil et de soleil...

On nous a prédit la fin du monde en 2012...
en décembre...
On aurait aimé l'arroser avec un millésime de cette même année...!



                                 En attendant, on prépare des 2011... au cas où...

mardi 3 juillet 2012

En direct du Croque Chou!

Amis du Sud de la France, de Navarre et tous les autres, êtes cordialement invités à venir nous retrouver au Croque Chou, à Verquières, pour une dégustation du millésime 2011: le P'tit et le Poquelin, le Moulin à Vent, le Saint Véran et le Pouilly Fuissé... les vendredi 6 et samedi 7 juillet prochain...
 À très bientôt!


mercredi 20 juin 2012

La mi-juin à Vauxrenard

Nous sommes à la mi-juin.
La météo n'a pas été très clémente pour les vignerons.
Mais le millésime 2012 se prépare tout de même, quoi qu'il arrive.
La fleur est en train de passer chez nous, ici, à Vauxrenard...
Je les entends déjà " quoi, seulement maintenant... mais chez nous, elle est passée depuis longtemps déjà !!!"...
Oui, mais ici, et tout le monde sait ça maintenant, c'est le "grand Nord" du Beaujolais et même si la neige a fondu!! , la vigne prend tout son temps... pendant que nous... on court de partout!





mardi 19 juin 2012

Je ne comprends rien!

Il y a des choses que j'ai du mal à comprendre!
Pas vous?
Vous arrivez à tout comprendre?
Et bien, moi je vous dis Bravo!
Soyez sympa, donnez la recette, à nous autres qui avons bien du mal à comprendre!
Serions nous incompris?
Des incompris qui n'y comprennent rien... Qui n'y comprennent rien aux gens, qui ne comprennent pas que les autres ne nous comprennent pas, rien à rien...

Sur la question du vin... qui est une petite faille de mon incompréhension au monde...
par exemple...
Je ne comprends pas comment on peut se faire une idée sur un vin ou sur un vigneron en ne goûtant qu'une seule cuvée d'un seul millésime. On ne peut pas comprendre juste comme ça...
On  peut dire qu'on connaît un vin ou un vigneron que si, et seulement si, on a goûter plusieurs de ses vins et ceci sur plusieurs millésimes... Et encore plus si les vins sont des vins vrais, fait juste avec des vrais raisins...
Il y a des hauts et des bas...
Parfois même sur le même vin!
Vous êtes toujours au top, vous?
Oui?
Et bien pas moi!

Et puis, par pitié... par respect pour ceux qui font un boulot de titans dans leurs vignes bio... prenez le temps de comprendre... Ne vous contentez pas du "moi je travaille tout comme en bio!"... Ne vous contentez pas du "sans soufre" pour dire qu'un vin est nature... Le travail commence d'abord à la vigne. C'est le plus important. C'est de là que vient la profondeur du vin.

Moi... je n'y connais rien au vin...
Je connais juste nos vignes, nos raisins, nos vins... très bien... J'ai tout appris avec Bruno. Depuis 27 ans, je l'écoute et j'apprends...
Je n'aime pas le vin pour le vin...
Je n'ai aucune prétention (pour ça!!) et je ne sais pas m'extasier devant une grande étiquette ou un grand nom... Et je ne fais même pas semblant!
J'aime quand c'est bon et quand ça me fait du bien...

Je suis sans doute ce que que l'on appelle une "ayatollah" du vin nature, parce que je n'ai jamais bu que ça... Tout simplement parce que je n'aimais pas le vin... avant...
J'aime quand il y a un joli fruit, quand le vin est léger, mais aussi quand il est tendu, quand il est droit et qu'il laisse de la tendresse sur la langue...!

Je ne comprends pas les gens qui achètent des vins natures et qui ne savent pas carafer! ou pire qui n'ont pas de carafe!
Ici, la carafe, elle est à la cuisine.
On n'a pas peur de la casser.
Ce n'est pas juste un bel objet!

Bref, vous voyez bien que je n'y comprends rien...
Pensez vous que je devrais faire comme Mr Darty et mettre un mode d'emploi avec les vins? Avec les anomalies qu'il peut y avoir et les solutions qu'on propose!
"En cas de problème à l'ouverture, vérifiez tout cela avant d'appeler le service après vente parce que la plupart des anomalies peuvent être résolus assez facilement!!!"

Il y a aussi des anomalies plus résistantes qui demandent plus de patience... et aujourd'hui nous ne sommes plus très patients... Alors quelquefois notre impatience va nous faire passer à côté de quelque chose... c'est sur... mais on s'en fiche, on n'est déjà passé à autre chose...
T'es déjà passé à autre chose???...

Mais la plupart de nos clients sont des professionnels très professionnels qui nous suivent depuis plusieurs années... et qui savent tout ça mieux que moi!
Je suis plus méfiante aujourd'hui envers celui qui m'appelle et qui veut absolument les vins parce qu'il a entendu dire que...

Je ne veux pas faire des vins "tendances", je voudrais plutôt qu'on ait tendance à les aimer doucement et patiemment!

Je crois que j'ai battu le record de mon plus long billet...!
Et je vous épargnerai toutes mes autres incompréhensions... pour ce soir!


mardi 12 juin 2012

Patience, toujours et encore!

Il y a des vins qui nous parlent et d'autres qui ne nous disent rien.
Moi, j'aime les vins qui me parlent, qui disent tout, pas forcément tout de suite, mais qui finissent par tout dire, quoi qu'il arrive! Des vins qui ne se cachent pas derrière des choses, des excuses ou des prétextes... sans tralala!
Mais ce n'est pas très grave... Les vins qui ne nous parlent pas, ils parleront vraisemblablement à quelqu'un d'autre et on les oubliera...
Mais on oubliera jamais le vin qui nous a parlé, un jour, et qui a fait vibrer nos papilles! C'est ça qui est bon... vraiment bon...!
Et on espère qu'on en reboira un jour et pour toujours! On espère...


Si le vin est un peu tendu à l'ouverture, n'hésitez pas à carafer, à secouer, à attendre un peu... Il s'ouvrira à vous si vous le méritez!
Seulement si vous le méritez!
Mais quelquefois, ça vaut le coup d'attendre un peu!

lundi 4 juin 2012

Il y a des jours... comme ça...

Il y a des jours où l'on est heureux et des jours où l'on est triste.
Il y a des jours où l'on se satisfait d'un rien et des jours où on est déçu de tout et de tous.
Il y a des jours où l'on rit de rien et des jours où l'on pleure de tout...
Des jours où l'on a envie de parler de vin et des jours où on l'a envie de le boire sans en parler...
                                                                    




jeudi 31 mai 2012

Chut...

Suite à mon billet d'hier, je voulais donner quelques explications... Parce qu'on a pu mal le comprendre...pour ceux qui ne me connaisse pas...ou mal!
Je ne suis pas ingénieur agronome, je suis juste moi et c'est déjà pas mal!!!
Et je ne veux même pas que l'on essaie de me convaincre que la culture bio ait des inconvénients sur le sol et sa composition. ça voudrait juste dire qu'on encouragerait l'utilisation d'herbicide et autres produits miraculeux...
Si l'on a vraiment constaté que les vers de terre étaient moins nombreux dans les sols bio, peut-être est-ce plus grave qu'on ne le pense? Peut-être que les vers de terre sont devenus accrocs aux herbicides et qu'ils se sauveraient...à la recherche de leur dope, dès qu'ils n'en trouveraient plus...!
Vous pensez que ça existe vraiment, vous, des vers de terre complètement toxico??!!!
À partir de ce soir, vous ne les regarderez plus de la même façon, j'en suis sûre!!!

Quoi qu'il en soit, je trouve bien dommage que l'on se pose ce genre de question sur la culture bio... Comme s'il fallait toujours justifier la culture non bio...

La question du labour est aussi une question récurrente: faut-il labourer, comment, pourquoi et quand?
Apparemment, il serait souhaitable de réduire le nombre de travaux du sol et d'intervenir lorsque les conditions d'humidité sont optimales pour assurer un travail de qualité et un tassement réduit...
Opter pour un enherbement composé de légumineuse serait aussi, paraît-il, intéressant...

Ici, à la Molière, on laboure quand on peut le faire, on ne laboure pas quand on ne peut pas, et on laboure un peu quand on peut un peu! Tout ça dans des vignes en pente, contre pente, vieilles ou jeunes!
On n'enherbe pas... on a ce qu'il faut déjà!

Alors, moi, j'admire un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, les vignes qui sont bien labourées! Je trouve ça joli ! Oui, parce que ça compte ça, si c'est joli? non?

Bref, ce soir, j'en ai déjà trop dit... on m'a dit Chut...
Alors... chut!


mercredi 30 mai 2012

On ne nous dit pas tout!

Si vous suivez mon blog depuis qu'il existe, c'est à dire depuis 2007, vous savez alors que j'aime bien, de temps en temps faire ma petite revue de presse.
Et aujourd'hui, nous allons parler de la viticulture biologique et et ses effets sur la qualité des sols, tiré d'un article sur "Réussir Vigne".

Les vignerons bio nous mentent!
Oui!
Ils nous disent et nous redisent encore et encore que la culture conventionnelle tue les sols.
Et que la culture bio les fait revivre.
Et que cela est très facile à observer, même avec un oeil qui ne s'y connaît pas grand chose: les sols en conventionnelle sont lunaire et tassés alors qu'en bio, ils sont meubles, et plein de vie!

Et bien, selon un ingénieur spécialisé en viticulture-oenologie, docteur en écologie des sols (c'est pas rien quand même!), tout cela n'est que foutaise.
 J'avoue, il ne le dit pas en ces termes là mais il dit quand même que "l'itinéraire cultural n'a amélioré ni la longueur, ni la complexité de la chaîne trophique du sol, bien que l'abondance des microorganismes et des nématodes phytophages, bactérivores et fongivores soit plus importante"...
Et même qu'il y aurait moins de vers de terre sur les parcelles bio...
et il conclue qu'il "est difficile de conclure sur un effet positif net de la viticulture biologique sur la qualité globale des sols..."

Amis vignerons bio... tout est dis...
Je ne vois pas bien ce que je pourrais ajouter...à part que les lobbies restent des lobbies et que vous serez bien assez intelligents pour faire la part des choses!!!

Cela me rappelle quand j'allaitais mes enfants et qu'on me disait que le lait maternisé serait bien meilleur...!
Meilleur pour qui???
...


vendredi 25 mai 2012

Vendredis du Vin #46 : Syrah, la globe-trotteuse enjôleuse...

La fin du mois de mai s'annonce mieux qu'il avait commencé...
Le beau temps et surtout la chaleur semblent être de retour... 
Parce que, nous, avouons, on avait le moral dans les chaussettes, que l'on hésitait à quitter dans nos sandales tellement il faisait froid!
 On assistait impuissant à un terrible spectacle:  l'herbe qui poussait à vue d'oeil dans les vignes et les champignons magiques (le mildiou pour les intimes!) qui ne demandaient qu'à pousser sur les feuilles de nos vignes chéries! 
La météo semblait vraiment nous en vouloir pour nous imposer cela!
Bon, ce soir, même si nous avons eu une belle journée, il semble que nous devions la payer demain... et que les orages soient impatients de venir nous retrouver...


Ne nous lamentons pas sur ce qui serait susceptible de peut être nous arriver...
 Et pensons plutôt au thème du Vendredi du Vin... 

Le Doc nous a donné un sujet palpitant, exaltant, émoustillant, croustillant! 
Il nous faut parler de la syrah, la vraie, la belle, la dure, la pleine... 
Et moi qui ne sait parler que du gamay...ou presque...
Comment vais-je faire?
Alors, je ne vais pas partir trop loin de chez nous. 

Chez les Clusel Roch... Même que le fiston ferait du gamay... mais là n'est pas le sujet!!!
Ils font surtout de merveilleux Côte Rotie avec cette fameuse syrah. 
Moi je resterai sur "la petite Feuille", cuvée issue de jeunes vignes, sur le fruit et élégant qu'on dirait presque du gamay!!!!
Et puis, quand je vous parle de nos côteaux, ici à Vauxrenard....vous imaginez bien que ça fait doucement sourire Brigitte Roch!, parce que chez eux, les côteaux... ils sont très en côteaux!






mardi 8 mai 2012

To blog or not to blog?

Depuis quelques temps, dans les revues viticoles, on commence à parler d'internet, des réseaux sociaux et des blogs...
Paraît-il que les domaines français sont à la traîne sur Facebook...
94% des domaines américains sont sur Facebook, contre 53% pour leurs homologues français...
Alors les amis, réveillez vous! Nous, les 53%,  on veut bien faire du bruit, poster, liker, twitter, retwitter, blogguer mais on ne va pas y arriver tout seul...!

Sur ces revues, on nous explique aussi comment rentrer en contact avec les bloggueurs du vin...pour qu'ils parlent de nos vins...et en fassent la promo...! On commence à s'apercevoir de l'influence qu'ont les bloggueurs et on aimerait s'en servir maintenant!
Je ne suis pas tout à fait d'accord. C'est difficile de dicter une conduite à tenir. Chacun doit le faire selon ses sensibilités. Il faut savoir être et rester naturel. Il faut savoir prendre du recul tout en étant toujours en avant!
Bref, pas facile de gérer tout ça... d'être un bon communiquant sans avoir trop l'air de communiquer...!
Les vignerons ont toujours quelques pudeurs à parler de leurs vins!
Dire que c'est bon, ce serait être un peu prétentieux!
J'avoue, je suis passée outre ce sentiment là.
Pourquoi?
Pas que je sois trop prétentieuse!
Juste, parce que ce n'est pas moi qui vinifie ici, à la Molière! Et que plutôt d'être prétentieuse, je suis très admirative! Alors je le dis, je le crie!
Je ne dis pas que c'est bon, je dis que ça me plaît et c'est ça qui est bon!!!

Alors qui qu'on soit, quoi qu'on dise, ça peut toujours être intéressant, peut-être, pour quelqu'un, un jour...!

Alors retrouvez moi sur facebook https://www.facebook.com/iperraud
ou sur  Twitter https://twitter.com/#!/cotedelamoliere
Plus on est de fous... plus on rit !


Et si vous désirez faire grimper, voire exploser l'audience de votre blog... Il suffit d'oser! et le tour est joué ;-)



dimanche 6 mai 2012

San Pellegrino World's 50 Best Restaurants

C'est avec une grande fierté que je vous annonce que les vins des Côtes de la Molière sont présents dans 2 des 10 meilleurs restaurants au monde :
-Noma, à Copenhague, au Danemark ( classé 1er meilleur restaurant au monde)
-et le Chateaubriand, à Paris dans le XI (classé 9ème et seul restaurant français dans le top ten!).
Merci à ceux qui ont crû en nous et en nos vins... ça fait chaud au coeur!
Les vins vivants ne sont pas une mode mais bel et bien des vins de grandes classes!!!

vendredi 4 mai 2012

Vin,Gloire et Trahison

J'me rappelle ce soir de la célèbre série, Dallas! où pendant que Sue Ellen s'arrondissait le museau, son démoniaque mari du doux nom de JR s'en allait trahir tout ce qui se trouvait sur son passage! Avide de pouvoir, cruel et sans scrupules, il en devenait même comique au fil des épisodes!
Mais Dallas, ce n'est pas la vraie vie de chez nous quand même? 
Pas la vraie vie de nos petites campagnes quand même? 
Y aurait-il un JR qui sommeille en chacun de nous?
Ou peut-être un Bobby? (un peu niais celui là mais tellement gentil!)
Dans le monde du vin comme dans le monde du pétrole, sa place est difficile à faire et pour certains, tous les moyens sont bons... 
Pourtant, on continue d'accorder notre confiance aux gens, comme cet imbécile de Bobby! Et on tombe de haut, comme cet imbécile de Bobby! quand on apprend des choses... mon dieu... des choses... pas joli joli... 
Alors on se dit qu'on nous y prendra plus... qu'on ne fera plus jamais confiance... jusqu'à la prochaine fois... comme cet imbécile de Bobby!
Parce que, faut pas se leurrer, on nous y prendra encore et encore... parce qu'il n'y a que cette façon de reconnaître les gentils des méchants ! en espérant que les gentils ne se transforment pas en vilains méchants un jour, comme cet imbécile de Bobby qui a bien finit par tirer sur son frère! (si mes souvenirs sont bons!)


jeudi 3 mai 2012

De la pluie et du beau temps...


Quand on ne sait pas de quoi parler...on parle de la pluie et du beau temps...
De la météo quoi !
Et ce soir j'ai bien envie de vous en parler , moi, de cette météo exécrable!
Certes, on a besoin d'eau... mais on a besoin de soleil aussi!
Pour la photosynthèse!
Le soleil, il vous pénètre le corps, l'esprit et vous redonne du baume au cœur, et certain jour, on a besoin de beaucoup de baume dans son coeur...
Et surtout cette vilaine météo n'est pas très favorable au travail de la vigne: on a du retard dans le travail du sol, dans la plantation qu'on avait commencé à préparer, et on ne va pas tarder à prendre du retard dans les traitements!
Bref, dans quelques jours, on devrait courir de partout!

Tout à l'heure, j'entendais quelqu'un dire que les années en 2 étaient mauvaises, de toutes façons!
En 1992, notre première fille est née, et je la trouve très bien réussie ! Elle est belle, intelligente... Tout sa mère !
Et en 2002, j'me rappelle d'un joli millésime...! J'ai encore quelques bouteilles si y en a qui en doute!

Alors comme on devrait vendanger avant la fin du monde, je reste très confiante dans ce millésime qui s'annonce être le millésime du siècle!



Pour vous redonner le sourire et surtout essayer de vous persuader que le printemps était là et que l'été ne devrait pas tarder... il reste quelques bouteilles de notre Rose 2011. Il est frais, plein de fruit et rien que du fruit! Idéal pour faire passer la pilule du mauvais temps quand il est mauvais!


Rose Perraud, Première du Prénom!



mardi 1 mai 2012

Wine, Sexe and Rock'n'Roll !

Oh, non! ce n'est plus ce que c'était!
Quand j'étais jeune...!!!
La vie, le monde... tout change et nous changeons aussi! 
On ne s'en rend pas compte mais nous changeons... doucement... timidement... mais inévitablement!
Le monde du vin a changé... 
La manière de cultiver, de vinifier et même d'en parler! 
Aujourd'hui, on twitte, on facebook, on google... s'en même s'en rendre compte...
Les goûts ont changé... comment voulez vous qu'un palais habitué au ketchup et au nutella apprécie les mêmes choses que le palais d'antan habitué à la confiture de fraise du jardin et au coulis de tomates frais!
Alors, certains irréductibles essaient de résister et de faire en sorte que le goût reste bon et de bon goût!
Il faut rééduquer les palais... c'est le monde à l'envers! Tout réapprendre ce que nous avons oublié...! 

Et pendant ce temps, on est en train de mettre au point des prostitués androïdes pour nous libérer sexuellement! , prêts à satisfaire tous les besoins des clients...
Alors que nous, on s'acharne à faire découvrir aux gens le vrai vin nature, vivant de surcroît, ils iraient, dès qu'on aura le dos tourné, faire l'amour à des robots même pas vivants!
Et il faudra leur réapprendre à faire l'amour, le vrai... avec des sentiments, des caresses, de l'attention et des intentions, apprendre à écouter l'autre et son désir...
Alors là, je vous le dis tout de suite, ne comptez plus sur moi ;-) !!




vendredi 27 avril 2012

Vendredis du Vin # 45: de l'art ou du cochon?

Déjà que le mois d'Avril n'a pas été très facile à supporter avec une météo de novembre, et une campagne électorale au raz des pâquerettes, voilà que Véronique du Mas Coris nous donne un sujet... pas facile sur lequel méditer pour les Vendredis du Vin !!!


"Si le vin était un tableau, de quel auteur serait le tableau?
Ou quel vin pour vous faire vibrer en admirant une oeuvre?
Sentiments, impressions, ressentis..."


Mais je l'en remercie!
Nous devons prouver que nous ne sommes pas QUE des alcooliques anonymes que seules les discussions sur le sans ou avec soufre fassent réagir ;-)

Moi, j'ai plein de sentiments, d'impressions de ressentis... pas toujours avouables! Devant les belles choses quelles qu'elles soient...
Ma maison est pleine de tableaux, des vrais tableaux fait avec des vrais pinceaux par des vrais peintres!
Je n'ai pas la prétention d'y connaître quelque chose en peinture...
J'aime ou j'aime pas...
Mon papa est un artiste, un vrai, qui peint, qui sculpte, qui dessine, qui crée...
Alors nous (ma soeur, mon frère, ma mère et moi!), avons toujours eu un petit sentiment de "j'm'y connais rien et j'ose pas trop dire ce que j'en pense sous peine de passer pour un qui s'y connait rien!!!"
On a donc tendance à faire confiance au chef et s'il nous dit que c'est beau, que c'est bien fait que... alors on y croit! Parce qu'il nous explique tout: le coup de crayon, les couleurs, les formes et même l'histoire et la vie de l'artiste! Du coup, on s'attache et on aime! Parce qu'en peinture comme dans le vin, c'est important de savoir d'où ça vient, de qui et pourquoi!
Alors pour apprécier un tableau et vibrer devant une oeuvre, rien de tel qu'un vin qu'on aime vraiment et qu'un vigneron qu'on aime vraiment!
Symbiose parfaite!

Pour partir à la pêche, rien de tel qu'un Poquelin 2011!

Et là j'ouvrirai bien une bouteille d'Épreuve 2010!

Dessins volés dans un petit carnet...! Chut... ! (par F. Duffit)


mercredi 18 avril 2012

La vie est revenue dans nos vignes!

Après la diffusion du documentaire "la mort est dans le pré", les réactions sont nombreuses sur le net... Plus ou moins enflammées, plus ou moins censées et plus ou moins réfléchies, les réactions sont là...

Il est vrai que l'on ne peut être que touché par ces agriculteurs ou ces viticulteurs qui ont osés témoigner et dénoncer un système qu'il sera difficile de faire flancher (car il faut bien être réaliste...).
Alors on cherche un bouc émissaire.
Ce serait la faute des banques: les agriculteurs seraient trop endettés et n'auraient plus le choix? ...
Ce serait la faute des fabricants de produits qui savaient qu'il vendaient de la mort en bidon...
Bref, c'est la faute de tout le monde.
Évidemment, dans ce reportage, on parle timidement de l'alternative bio...
L'agriculture bio et ses méthodes feraient-elles encore plus peur que les produits chimiques???
C'est à croire que oui.
On hésite à se convertir en bio... Mais on n'hésite pas à utiliser des produits qui font mourir...
J'avoue ne pas trop comprendre en fait.

Mais se convertir en bio c'est prendre conscience de tout cela.
C'est accepter une remise en question.
C'est accepter de dire que l'on a pu faire des erreurs.
C'est accepter se voir foutre de sa figure.
C'est accepter d'avoir des vignes pas toujours très bien "tenues".
C'est accepter qu'une belle vigne c'est pas forcément une vigne avec des rendements à 100 hecto/ hectare...
C'est accepter d'aller à l'encontre de toutes les idées reçues.
C'est accepter de faire des erreurs.
C'est accepter d'être un peu seuls des fois.
Et c'est accepter d'apprendre, de poser et de se poser des questions, de ne pas savoir.
C'est accepter qu'on n'aura pas forcément réponse à tout...

Alors évidemment, quand on sort d'une agriculture chimique qui a réponse à tout... ce n'est pas très facile...
J'avoue qu'on n'avait pas réfléchi à tout ça, nous, quand on a décidé, sur un coup de tête, de passer en bio. On a eu peur, on a tout arrêté comme ça, du jour au lendemain...
Et nous n'avons jamais, jamais regretté...