Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut mais c'est le mien... Alors je veux sûrement prouver, à travers mon blog, que je peux exister en tant que Moi...Si ça ne vous plait  pas, passez votre chemin...Le monde est vaste et vous trouverez ailleurs votre bonheur comme, moi, j'ai trouvé ici le mien.

mardi 25 mars 2014

L'effet maire


Bruno s'est présenté aux élections municipales!
Quelle aventure!
Je dirai même: quelle volonté!

Parce que tout a changé, c'est plus ce que c'était ma pov' Lucette...
Maintenant... si tu veux qu'on vote pour toi... faut t'inscrire.
Avant... dans nos petites communes... on pouvait voter pour qui on voulait.
ça flattait les égos de certains, ça remontait les autres parce que leur égo n'avait pas été flatté. Bref... c'était rigolo... des fois pas trop et des fois pas du tout quand ça prenait des proportions qui n'en valaient pas la peine.
Depuis les dernières élections, Gustave est faché contre le Bebert qui a dit du mal de la Fanfan et ce genre d'histoire, ça se transmet de père en fils et de mère en fille!

Cette année, tu ne pouvais plus voter pour Gustave s'il ne s'était pas inscrit.
A moins que, celui qui avait décidé qu'il porterait bien l'écharpe de Maire te demande d'être sur sa liste. Alors là... je suppose que t'avais pas de démarche à faire et que le futur Maire s'occupait de tout.

Sauf que Bruno, on lui a rien demandé.
Et qu'il avait un peu envie de participer à la vie de la commune et de défendre quelques valeurs. Et que surtout, il n'avait pas envie qu'on lui dise "t'avais qu'à te présenter!", à chaque fois qu'il aurait à dire quelque chose!
Maintenant, même s'il a perdu (oui, je vous donne la fin du film avant même qu'il n'ait commencé!), il pourra dire ce qu'il pense à ceux qui n'y ont pas pensé.

Moi je l'ai trouvé très courageux.
D'affronter seul, en candidat isolé, une liste de 11 noms.
Personnellement, je n'aurai pas eu ce courage.
Personne d'autre ne l'a eu d'ailleurs.

Parce que faut pas me la raconter: on aime tous que les autres nous aime... un peu au moins.
Et quand on ne vote pas pour toi... dans nos p'tits villages, c'est parce qu'on a des comptes à régler.
Pour Bruno, je ne vois toujours pas quel compte on peut avoir à régler avec lui...
Moi, j'ai essayé de le dissuader et je lui ai dit qu'il avait un handicap majeur: sa femme!
Mais lui, il n'a rien voulu savoir...

Bref, il a fallu s'inscrire à la mairie, puis aller à la Préfecture, imprimer ses propres bulletins de vote!
Et puis surtout convaincre ses parents, ses frères et soeurs, ses enfants, ses neveux et nièces!
On peut toujours compter sur la famille dans les moments difficiles! ça sert à ça la famille.

Mais il a perdu.
Petit article dans Le Progrès ce matin: "le candidat malheureux"( faut pas exagérer non plus... s'il est malheureux, c'est pour d'autres raisons mais pas pour ça...) a à peine obtenu 40% des voix (un peu de respect pour la famille svp!).

Bref, il dit être sorti grandi de cette histoire.

Maintenant, j'espère qu'on pourra faire la connaissance des membres de ce conseil municipal.
C'est important, de connaître les gens qui ont été élu quand on vit dans un village de 300 habitants, non?!!