Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut, pourtant c'est le mien...Je vous raconte ici ma vie, mais aussi mes émotions, mes joies et mes peines, mes colères et mes incompréhensions. Je suis passionnée et impulsive. Je suis aussi une femme amoureuse et  une mère un peu trop mère... J'ai appris à aimer le vin avec Bruno. Je suis curieuse mais pas indiscrète. Bref, ici, vous apprendrez à me connaître, à m'aimer ou à me détester!

mardi 4 mars 2014

Penser tue


Quand je serai grande...
Je serai libre...
Sauf que je suis déjà grande... et que je ne suis pas libre... toujours pas...
Je serai vieille avant d'être libre...
Peut-être faut -il mourir pour être libre?
Quand j'étais petite et que je regardai les gens de 45 ou 50 ans... j'me disais qu'ils étaient vieux!
Aujourd'hui, je ne me sens pas vieille.
Pourtant...
On est vieux dans sa tête, non? (dit-elle pour se rassurer!)
Ma grand mère disait qu'il n'y avait que des vieux à la maison de retraite... Il y en avait des plus jeunes qu'elle. Mais ils étaient plus vieux ! C'était vrai...

Bref, lorsqu'on est jeune et qu'on commence à travailler. On veut faire ses preuves mais on essaie de se caler un peu comme tout le monde.
Sauf, que d'être comme tout le monde, ce n'est pas un but en soi...
Si?
Moi, je ne veux pas être comme tout le monde.
Pas que je veuille être mieux. Je ne suis pas si prétentieuse.
Je veux juste être moi.
Même si je suis moins bien que les autres. J'men fou. Enfin, j'essaie...
Et que vous soyez vous...


Alors quand je vois ce qui se passe autour de nous en ce moment:

-Emmanuel Giboulot à qui l'on intente un procès parce qu'il ne veut pas traiter ses vignes contre la flavescence dorée. Parce qu'il ne veut pas faire comme tout le monde... Et qu'il a ses raisons...
Je ne relancerai pas le débat ici.
J'ai mon avis, évidemment...
Et j'ai signé la pétition de soutien.

-Olivier Cousin à qui l'on interdit d'utiliser le mot "Anjou" sur ses bouteilles de Vin de France et dont le procès se tiendra... demain...
Il pose la question "Pourquoi le terme Anjou a-t-il été privatisé ? Les appellations ont volé tous les termes valorisants, et le négoce valorise des vins qu’on ne veut pas faire."
Quand on choisit de faire des vins de France, on est punit...
Pas le droit d'apposer son nom de Domaine,
pas le droit de mettre le nom de sa commune,
pas le droit de mettre le nom de sa région...
C'est tout juste si on a le droit de mettre son nom.
Comme si on avait honte d'être ce que l'on est... et de faire ce que l'on fait...
Si l'on est dans une ère d'appellation et qu'on décide de ne pas faire comme tout le monde... on croit qu'on va être libre de faire comme on le veut. Mais c'est faux.


Dans la vie, il y a des règles à respecter.
Pour le meilleur et pour le pire.

Et si on ne les respecte pas... ça coûte très cher...


Interdiction de penser...