Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut, pourtant c'est le mien...Je vous raconte ici ma vie, mais aussi mes émotions, mes joies et mes peines, mes colères et mes incompréhensions. Je suis passionnée et impulsive. Je suis aussi une femme amoureuse et  une mère un peu trop mère... J'ai appris à aimer le vin avec Bruno. Je suis curieuse mais pas indiscrète. Bref, ici, vous apprendrez à me connaître, à m'aimer ou à me détester!

mardi 27 août 2013

Bon ou mauvais, l'essentiel c'est de participer!


Vous connaissiez la différence entre le bon et le mauvais chasseur?
Maintenant on connaît aussi la différence entre le bon et le mauvais caviste.

Alors je voudrai vous expliquer la différence entre le bon et le mauvais vigneron!

Le bon vigneron il s'occupe de sa vigne, de ses raisins pour faire du vin.
Le mauvais vigneron, il s'occupe de sa vigne, de ses raisins... pour faire du vin.

Alors vous me direz: "oui mais le bon vigneron, lui, il fait du bon vin!".
Ouais.
Mais c'est quoi du bon vin?
Et ben voilà!
Je ne sais pas moi!
Parce que j'ai une fâcheuse tendance à aimer les vins qu'il ne faudrait pas!
Alors le bon vin... ça dépend de qui vous en parle!

Tout pareil pour la vigne.
Y a en qui trouve que le bon vigneron c'est celui qui n'a pas d'herbe qui poussent dans ses vignes.
Quand c'est propre, c'est plus joli, ça fait sérieux et pas fainéant.

Y en a qui trouve que le bon vigneron c'est celui qui a plein d'herbe dans ses vignes (ou un peu mais pas trop pour pas faire fainéant non plus!). Parce qu'il prend soin de la nature et de sa santé. A ce qu'il dit.

Bref, on est forcément le bon ou le mauvais vigneron de quelqu'un.

Et on trouve des vignerons de toutes sortes: des vignerons conventionnels, des bio, des biodynamistes, des natures pas bio, des natures bio, des natures biodynamistes, et même des conventionnels bio natures (ça existe, j'en ai vu circuler!).

Mais on veut les mettre dans des cases tous ces vignerons.
Les conventionnels à droite, les bio à gauche.
C'est mieux pour les repérer.
Les conventionnels en talon aiguille Chanel, les bio en vieilles sandales de cuir acheté chez l'artisan du coin.
Bref, tout ça me gêne un peu.
Oui.
Moi je veux pouvoir être libre (même si on l'est jamais tout à fait!), aimer ce que j'aime vraiment.
Pas aimer parce qu'on doit l'aimer. Pas aimer parce qu'on est dans une certaine case qui nous empêcherait d'aimer certaines choses et qui nous imposerait d'en aimer d'autres...

On explique aux gens que le vin, c'est aussi la diversité, que le vin nature est libre, vivant... et nous autres, vignerons, on ne le serait pas? libre et vivant?
Merde alors!

Avec tout ça, vous ne savez toujours pas ce que c'est qu'un bon vigneron?
Moi non plus?!
Ou enfin si... j'ai ma petite idée mais c'est pas très viticulturellement correcte... alors je la garde un peu pour moi!
Bon courage!

Buvez bon, aimez votre vigneron, faites lui confiance et tout se passera bien!


Voici un petit aperçu de la maturité des vignes à Vauxrenard.
J'veux du soleil!