Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut, pourtant c'est le mien...Je vous raconte ici ma vie, mais aussi mes émotions, mes joies et mes peines, mes colères et mes incompréhensions. Je suis passionnée et impulsive. Je suis aussi une femme amoureuse et  une mère un peu trop mère... J'ai appris à aimer le vin avec Bruno. Je suis curieuse mais pas indiscrète. Bref, ici, vous apprendrez à me connaître, à m'aimer ou à me détester!

lundi 12 août 2013

Ces quelques mots d'amour...!

Steph est un grand romantique sous ses airs tendres de mâles rebelles!
Il est venu nous aider quelques jours, il y a quelques semaines et est reparti avec des bouteilles qu'on avait cachées derrière les fagots!
Voilà ce qu'il ressort de ses dégustations!:



"1 mois qu'elle m'attendait dans les caves Nivernaises. 1 mois qu'elle se faisait désirer. À peine arrivé, je pensais à elle, excité par l'idée d'y poser mes lèvres et d'en jouer avec ma langue. Hé bien ce fut une soirée magnifique que nous avons passé tout les deux..." avec quelques mots d'amour!




"Le dicton "ne vous fiez pas aux apparences" s'applique bien ici. Là faut s'imaginer en boîte de nuit (bal populaire pour les anciens), lumière faiblarde, on tente sa chance car malgré les lunettes énormes et sa tenue large on se dit qu'elle peut être bien dans l'intimité. 
Ouverture le bordel. 
Désorganisée et un peu brutale la petite (elle n'a pas vu le loup depuis longtemps faut dire). On va la laisser se détendre et la garder au frais car un poil chaude (face à mes lèvres c'est normal). Je l'invite donc plus tard à un dîner sur un curry maison (elles craquent toutes avec ça). Hé ben paf, elle s'est calmée et se dévoile. Moins fine que sa soeur d'hier, elle me bouscule un peu mais elle est très gourmande pis j'aime ça façon de me griffer le dos pour me réveiller après chaque bouchée de curry. J'ai bien fait de lui laisser sa chance mais faudra pas attendre car elle va vite perdre de son potentiel. Pas de mot d'amour mais un bon moment passé ensemble. "




"Ce soir, j'ai décidé d'aller draguer dans un village sans prétention qui a mauvaise réputation. 
J'arrive sur une soirée asiatique avec nouilles sautées (ça tombe bien vu qu'il semble que ce soit surtout l'Asie qui aime ce genre de fille, il paraît que c'est l'effet mode que les Français détestent avec elles (vu la tronche, je sais pas si elle est à la page cette fille là)).
 Je me lance. 
Non filtré la coquine (ça veut dire qu'elle sait pas fait le maillot en langage vigneron).
 Oh merde, ça sent pas bon. 
Heureusement elle a une jumelle (faut espérer qu'elles soit pas synchro dans leurs période).
 Je la prends délicatement et la renverse tendrement. 
Ses parfums m'ennivrent et pour une nouvelle, je pense qu'elle a du regarder plus d'un film coquin pour savoir si bien me parler. Elle est ample, mûre (au moins pas de détournement dans mon casier) très fruitée et se laisse faire tout en prenant le dessus au début. Elle tient bien la distance (oh hé hein, faut pas croire que je dure pas) et après un bon moment passé ensemble, je la quitte la bouche encore emplit de ses saveurs. 
Comme Eddy Barclay, finalement c'est bon les petites jeunes et à tout les cons fan ou pas fan de mode, je dis démarques toi !!!"




"En me souvenant de ma rencontre d'il y a 3 jours, je me décide à retenter ma chance mais avec une soeur plus âgée (pas ménopausée quand même). 
Elle a eu des échos de mes dernières rencontres car d'entrée, elle se montre acide et ne se laisse pas faire. 
Je lui laisse le temps de s'exprimer et de lui montrer que je ne suis pas un chaud lapin (s'il faut y mettre les formes, je sais le faire). 
J'en profite pour la regarder avec son teint digne d'une de ses cousines de Bourgogne. Quelques petits grains de beauté par ci par là. 
Enfin elle se laisse approcher et je peux la prendre en main, sentir ses parfums ennivrants. Enfin mes lèvres savourent son corps. Moins fine que sa soeur, elle continue de vouloir me fuir légèrement en me lançant des pics et en faisant un peu la planche (j'aurais du lui dire que j'étais pas trop porté sur les Bordelaises). 
Bon je me démène pour lui montrer que je la désire et trouver comment l'épanouir. Elle chauffe mais ça ne lui va pas trop (je devrais lui glisser un glaçon dans le dos mais ça ne se fait pas il paraît (c'est con mais j'aime bien qu'on me le fasse tout comme le fromage sur les seins et... Je m'égare)). De toutes façons, nous arrivons à la fin de l'acte et là je touche...."

"Résultat, 4 jours, 4 rencontres, et 4 raisons d'y revenir (merde j'y ai choppé l'accent) et vivement la polygamie que je les épouse toutes et d'autres encore plus. En attendant, j'ai leur adresse et je compte bien y refaire un tour..."


Merci à Toi Steph, c'était parfait. Sincère. Et comme j'aime qu'on parle de mes vins!
Si vous voulez voir ce garçon passionné, allez faire un tour à Poitiers au Fruit Défendu , il y est quand il n'est pas ici ou chez Claude Courtois en Sologne!