Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut, pourtant c'est le mien...Je vous raconte ici ma vie, mais aussi mes émotions, mes joies et mes peines, mes colères et mes incompréhensions. Je suis passionnée et impulsive. Je suis aussi une femme amoureuse et  une mère un peu trop mère... J'ai appris à aimer le vin avec Bruno. Je suis curieuse mais pas indiscrète. Bref, ici, vous apprendrez à me connaître, à m'aimer ou à me détester!

jeudi 1 mars 2012

Parrroles, Parrrroles, Parrrrrroles...

Ce soir, nous allons réfléchir... sur l'impact des mots...et essayer de prendre conscience de l'impact de ces mots que l'on formule quelquefois à tord et à travers en pensant qu'ils n'auront aucun impact sur l'autre...
Pourtant toute parole a une résonance affective sur autrui.
Elle cause la joie, la peine ou l'indifférence mais elle cause toujours quelque chose...et surtout elle cause de quelque chose.
Bien sur, l'idéal serait de ne pas parler trop vite, de tourner 10 fois la langue dans sa bouche pour penser et essayer de réaliser si les mots qu'on va utiliser auront l'impact et la signification qu'on voulait vraiment leur donner.
Parce que si notre humeur du jour n'est pas bonne et que nos mots sont blessants, nous ne connaissons pas forcément les états d'âmes de l'autre qui va recevoir tout ça en pleine figure et va devoir finir sa journée avec ça!
Il faut alors s'interroger sur sa façon de parler aux autres...
Je sais, c'est facile à dire, à écrire, à penser...ça l'est moins dans la pratique!
Et je sais de quoi je parle...(j'essaie d'apprendre à me taire quelquefois, quand j'y arrive!)

On parle sans arrêt de tolérance...
On est tous très tolérants?
non?
c'est les autres qui ne le sont pas?
si?
Avoir une parole tolérante, ce serait d'abord exposer ses points de vue de façon non violente, sans agressivité pour laisser la place au dialogue. On pourrait essayer d'affirmer les choses tout en essayant de faire passer ses convictions tout en laissant à l'autre la possibilité d'exprimer un avis différent...
Alors plus de place à l'impulsivité...il va falloir tout maîtriser et tout contrôler juste pour entretenir une relation de qualité avec l'autre...et éviter tout mot malencontreux...
Bon, je sais, je ne suis pas plus maline que tout le monde, et ça je ne sais pas faire non plus...
L'essentiel est d'en avoir conscience, non? Moi j'en ai juste conscience quand ce sont les mots des autres...mais pas les miens!!! J'me soigne pourtant! Mais je suis très malade et ça va être long...!
Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots, rien que des mots....



Caramel, bonbons et chocolat...Y a que ça de vrai ;)