Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut, pourtant c'est le mien...Je vous raconte ici ma vie, mais aussi mes émotions, mes joies et mes peines, mes colères et mes incompréhensions. Je suis passionnée et impulsive. Je suis aussi une femme amoureuse et  une mère un peu trop mère... J'ai appris à aimer le vin avec Bruno. Je suis curieuse mais pas indiscrète. Bref, ici, vous apprendrez à me connaître, à m'aimer ou à me détester!

jeudi 19 juillet 2012

Unique...pour le meilleur et pour le pire!

J'ai du mal à comprendre cette façon de déguster qui fasse qu'on veuille toujours comparer le vin à un autre, voire même à pleins d'autres... et le vigneron à d'autres vignerons...
Alors si on compare, on compare vraiment... Du début à la fin... Pas juste à la fin, dans le verre...
Le début, c'est le travail de la vigne... Et même pour ceux qui ont les mêmes engagements (bio par exemple), leurs façons de travailler sont différentes...
Je le sais, je le vois, je le constate!
Ensuite, à la cave...
A la mise en bouteilles...
Et quant au vigneron...? Le vrai vigneron?  On le connaît souvent à peine...
Bruno s'occupe de ses vignes comme d'un grand jardin. Il est patient, à l'écoute, rigoureux, attentif.  Il sait ce qu'il veut même s'il n'y arrive pas toujours, et il sait ce que je veux, même s'il n'y arrive pas toujours! Il comprend tout... même l'incompréhensible... en silence...
Comment voulez vous comparer mon vigneron à un autre... C'est peine perdue!

Bref, vous voyez bien que ce n'est pas comparable!
Alors arrêtez de le faire!
On est tous unique, et heureusement...
On le fait plus ou moins savoir mais on l'est...

Un client étranger me demande de lui donner des noms de vignerons qui travaillent comme nous... Désolé mais il n'y en n'a pas! Ce n'est pas de la prétention (on se charge bien assez de nous faire comprendre qu'on n'a pas de prétention à avoir...), mais juste que personne ne travaillent comme nous et que nous ne travaillons comme personne.
Pas qu'on fasse mieux ou moins bien, c'est différent, c'est tout!

Personnellement, je n'ai jamais pris le vin d'un autre pour le nôtre.

Mais je sais que je parle dans le vide... un grand vide!
Dans quelques mois, ce sera le grand combat des beaujolais nouveau... Et le beaujolais nouveau... c'est son triste sort... celui d'être comparé aux autres...
En espérant donc qu'on soit les meilleurs!

Les réservations sont déjà en cours et bien avancées...
Le millésime 2012 a décidé de ne pas être très généreux à la Molière et donc, nous ne le serons pas non plus... Fatalité naturelle...