Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut, pourtant c'est le mien...Je vous raconte ici ma vie, mais aussi mes émotions, mes joies et mes peines, mes colères et mes incompréhensions. Je suis passionnée et impulsive. Je suis aussi une femme amoureuse et  une mère un peu trop mère... J'ai appris à aimer le vin avec Bruno. Je suis curieuse mais pas indiscrète. Bref, ici, vous apprendrez à me connaître, à m'aimer ou à me détester!

samedi 21 juillet 2012

Y a d'la vie, partout y a d'la vie!

Le titre de mon blog est d'autant plus vrai en ce moment...
Je vous explique...

Bruno et moi voulions faire des vins natures, des vrais... sans soufre, sans additif et surtout pas filtré et pas collé...
-ce n'est pas pour mieux les vendre (car ça ne se vend pas mieux car les vrais amateurs de vins natures sont rares...),
-ce n'est pas pour les vendre plus facilement (parce que ce n'est pas si facile)
-ce n'est pas pour les vendre plus cher (parce que ça ne se vend pas plus cher),
-ce n'est pas parce que c'est à la mode (parce que la mode...c'est un peu plus tordu que ça...)
-ce n'est pas pour se la pêter (parce qu'on se fait plutôt foutre de notre figure),
-ce n'est pas parce qu'on est courageux (parce qu'on n'en dort pas la nuit...pour certaine),
-ce n'est pas pour les vendre aux cavistes parisiens (parce que la plupart de nos vins partent à l'export, boudé par la capitale...)
-ce n'est pas pour faire comme les autres (parce qu'on se rend compte que, souvent, les autres, ils mettent un peu de soufre ou autres choses pour ne pas avoir de problèmes)

Juste que pour nous, des vins natures, c'étaient des vins sans rien, avec des raisins bio évidemment...des vins vivants donc... juste parce qu'on ne les avait pas tués...

Mais depuis quelques temps, on se rend compte que ce n'est pas si simple et que les vrais vins natures, y en pas tant que ça et que souvent même ce n'est pas un argument de qualité tellement c'est mauvais.
Pourtant quand c'est bon, c'est vraiment très bon...
Et on est toujours à la recherche de ce Saint Graal, qui fera qu'on est enfin satisfait...

Nous en avons discuté avec des grands vignerons et souvent, même eux, sont revenus à la raison et ont ressulfité leurs vins... un peu... beaucoup... de toute façon, "contient des sulfites, ça permet tout... par ras le bol des retours, des critiques et des problèmes...

Des problèmes qui souvent ne le sont pas vraiment en plus... Juste qu'il faudrait laisser un peu de temps au vin... Mais le temps, on n'en a pas... on n'en a plus... Alors les bouteilles se vendent, s'ouvrent, se boivent et on peut être souvent déçu parce que c'est juste trop tôt...

Bref, tout ça pour dire que les Saint Véran 2011 et les Aligotés 2011 sont dans une période où la vie a repris sa place dans la bouteille... Et qu'il faudrait attendre un peu pour les ouvrir.
ça pétille, ça gazouille, ça refermente on dirait...
Du coup, le vin s'est bloqué et fait l'huile...
Il faut attendre un peu que tout cela se calme...

Pourtant le vin est bon... très bon même ! il est sur le fruit, explosif, friand et gourmand...
Je vous dirais qu'un bon coup de carafe lui fait beaucoup de bien. Pourtant je sais qu'on ouvre les vins natures sans aucune autre précaution que les autres vins...
Je vous dirais que d'attendre un peu lui fait beaucoup de bien... mais je sais qu'on ouvre les vins natures comme une canette de coca...

Alors je ne sais plus trop quoi dire parce que tout ce que je dis, je l'ai déjà dit...
Personnellement, je préfère un vin qui frétille, qu'un vin avec du soufre, même un peu...
Personnellement, je préfère un vin avec plein de dépôt, qu'un vin filtré...même légèrement...
Personnellement, je préfère que ça renarde à l'ouverture, plutôt que ça sente la levure aromatisé...

C'est un choix que nous avions fait parce que nous voulions pouvoir boire les vins que nous faisions...

Peut être qu'un jour, nous ne pourrons plus les boire... juste les vendre... et que nous deviendrons riches!
C'est peut être ça, la vraie vie...