Qui êtes-vous ?

Ma photo

Femme de vigneron, ce n'est pas un véritable statut, pourtant c'est le mien...Je vous raconte ici ma vie, mais aussi mes émotions, mes joies et mes peines, mes colères et mes incompréhensions. Je suis passionnée et impulsive. Je suis aussi une femme amoureuse et  une mère un peu trop mère... J'ai appris à aimer le vin avec Bruno. Je suis curieuse mais pas indiscrète. Bref, ici, vous apprendrez à me connaître, à m'aimer ou à me détester!

mardi 15 janvier 2013

Le vin nature selon...Bruno!


Le vin nature... même si on l'aime pas... idéologiquement ou par goût ( bizarre!) on en a entendu parler... parce qu'on en parle beaucoup...

Hier soir, alors que je faisais lire à Bruno les différents articles sur la question... Il se fâche un peu!
Il ne comprend pas comment on peut être pour ou contre le vin nature...
Parce que c'est une évidence. Qu'il faut remonter à la base du problème. Parce qu'à la base, selon lui, là est le problème...
La culture bio, ou la culture chimique...?

Chaque vigneron bio a son explication pour expliquer sa conversion au bio à son client.
Mais à la base... la vraie explication c'est que ce vigneron il n'en pouvait plus de s'intoxiquer avec les produits chimiques. Qu'il a eu la trouille, qu'il en a prit conscience et qu'il n'a pas vu d'autre alternative que d'arrêter toutes ces merdes.

Bruno continue " on ne passe pas en bio pour faire des meilleurs vins. C'est des conneries ça... parce qu'on n'en sait rien. On sait juste que ça va être compliqué et qu'on va vraisemblablement être dans la merde!". Pour Bruno, c'est d'abord vouloir cultiver la vigne proprement.

Le vin nature, ça vient après... dans la continuation. Parce qu'on ne veut plus boire et avaler des produits dont on ne sait pas ce que ça fera sur notre organisme.

Alors oui, on est un peu extrémistes. Vous me direz que oui, on doit avaler des trucs, tous les jours pas bien bon pour la santé... même si on fait gaffe... Sauf que là... c'est nous qui le faisons et qu'on peut maîtriser. Alors on évite d'en utiliser, c'est tout. Pour qu'au moins... quand on boit nos vins... on puisse les avaler sans avoir peur!

Et Bruno de rajouter: "on ne fait pas des vins natures pour qu'ils sentent mauvais! Ce n'est pas une fin en soi!" ...

Alors évidemment quand il lit la réponse de M. Bettane , il me dit que si vraiment ce Monsieur faisait bien son travail, il ne pourrait pas conseiller les vins qu'il conseille. Parce qu'on ne peut pas juger un vin uniquement sur le vin. Que la vigne aussi c'est important et qu'on passe trop souvent sur la question... et l'on comprend pourquoi...
Que dans les vignobles, il y a 3 conseillers phyto qui tournent dans les exploitations... et que c'est eux qui font la vigne et donc... qui font le vin. Et Bruno...il ne veut pas boire le vin élaboré par des conseillers phyto!

Alors je peux admettre que la plupart des consommateurs se fichent de tout ça. Sauf que nous, on est au milieu du problème et que l'on veut travailler le plus justement possible.
Pas pour vous... pas pour emmerder Michel Bettane... juste pour nous...